Cuisine

  •  

    La Retrouvade, notre table d'hôtes fête la Chandeleur

    Que l’on soit de bonne humeur ou un peu grognon, à la Chandeleur, on ne se crêpe pas que le chignon!…

    L'ambiance chaleureuse d'une table d'hôtes de montagne, (c'est nous), alors que dehors la tempête grrrrrrronde et les loups hurlent....

    Et puis vient l'heure du dessert, et comme c'est la Chandeleur...il nous arrive des cuisines un petit sorbet à la fraise gentiment moulé en forme de citrouille, en compagnie d'une crêpe et d'un coulis de citrouille...heu plutôt de fraise, on s'y perdrait!... 

  • DSC05206 CopierChampillucination à la Retrouvade...

    Humidifié à cœur, l’esprit prend l’eau de toute part …

    D’aucuns se mettent à compter les escargots pour s’endormir, (nettement moins rapide que les moutons), d’autres voient des champignons plein le jardin !...

    Alors en attendant le soleil qui ne devrait plus trop tarder, la table d'hôtes de la Retrouvade vous propose de saliver de joie devant une poêlée de cèpes, c’est humide certes, mais tellement bon pour le moral !

     

  •  

    Poiresafran

     

    A la table d'hôtes curieuse, le temps d'un petit dessert...

    Nous aurions pu glisser le safran entre la poire et le fromage mais le résultat aurait été bien incertain.

    Aussi fut-il décidé que le safran infuserait en pleines poires, c'est assez peu douloureux à ce stade...

    Viennent enfin quelques grains d'agar agar pour sceller ce mariage joliment coloré et attendre les premiers coups de cuillères!

  • Fin gras fete fay sur lignonLa fête du "Fin Gras du Mézenc" 2016 s’est déroulée cette année à Fay sur Lignon, olé !

    Un grand coup de chapeau au village de Fay et aux gentils organisateurs de l'association "Fin Gras du Mézenc" pour cette fête « vachement » sympa !

    L’édition, qui fêtait cette année les 10 ans de l’AOC, s’est révélée être un morceau de choix mettant parfaitement en valeur les richesses de notre terroir, olé - olé !

    Pour l'AOC "Fin Gras du Mézenc" c’est donc la fin, de la saison mais pas du gras, et seuls les plus prévoyants pourront prolonger le plaisir de déguster cette viande au goût inimitable…hé oui !

    Les autres pourront toujours saliver en regardant les plus prévoyants déguster…et s’armer de patience en attendant février 2017.

    A noter que la Maison du Fin Gras de Chaudeyrolles reste, elle, ouverte pour les aficionados et les gourmandos!

     

    Fin Gras du Mézenc - Fête vachement sympa!

  • Fin gras du Mezenc

     

    Persillée à cœur, goûteuse à « en-steaker » un vegan, le fin gras du Mézenc fait vibrer les papilles jusqu’à l’épique et la déraison…

     

    La maison du fin gras, écomusée située à une petite encablure de la Retrouvade, à Chaudeyrolles, en Haute-Loire, vous mettra l'eau à la bouche, le temps d'une visite explicative sur l'AOP, son terroir et ses méthodes, plus d'infos sur  Meuhhhhhhh!

     

    Et puis viendra le temps de la dégustation et, fort heureusement, la saison n’est point finie et vous pourrez encore savourer cette viande d’excellence sur le Mézenc et chez tous les professionnels avisés jusqu'à la première semaine de Juin!

    A bon entendeur…

    Plus de clichés sur... Vachement goûteuse...

  •  

    Eleveur et sa bete - Fete du Fin Gras du MezencLa saison 2015 du « Fin Gras du Mézenc » est maintenat ouverte... Mais que se cache-t-il donc derrière cette énigmatique appellation?

    Pour le « Fin », on retient grosso-fino l’idée…tellement cela se mange sans faim, le « Gras » lui, nous est plus familier, surtout lorsque la saison du maillot de bain pointe le bout de son lycra...

    en revanche « Fin Gras » est plus… comment dire??, mystérieusement limpide, voire même un peu, « clairement vaporeux»... 

    Alors pour les non-initiés, en clair non-obscur, le "Fin Gras du Mézenc" est une viande AOC du Massif Central. L'hiver, à l'étable, les bêtes sont engraissées au foin, le meilleur du Mézenc, plein de petites fleurs et d'énergies de la montagne...et ce à volonté....
    Au fond, qu’importent les subtilités mercatiques puisque ici, pour appeler un bœuf, un bœuf, il s’agit surtout de se régaler avec une excellente viande de montagne, tendre et parfumée…alors à vos fourchettes!

     
     
    Totem fin gras hiver
  • Miel de pissenlitsA la Retrouvade, notre chambre d’hôtes accueille un nouvel hôte printanier à la table des petits déjeuners...

    La cramaillotte, entendez la confiture de pissenlits est finalement arrivée…

    Bravant les intempéries du mois de meige, les petites fleurs dorées ont fini par percer et trouver le chemin du cuivre de la cuisine, et pour finir hop sur la tartine…

  • Invitation Carottes sont cuites n2Qui s'y frotte, ne s'y pique pas forcément...

    Un moment de partage autour de l’ortie et des plantes du printemps, en abordant les thématiques du « sans gluten », « sans lactose » et cela sans complexe!

    L’idée étant de concilier saveur, plaisir et équilibre!

    La séance  de 30€ comprend  un moment de cueillette, de réalisation des recettes, un repas complet sur le thème de l’ortie et autres plantains, pimprenelles… et des fiches récapitulatives.

    La Retrouvade se trouve à 25 minutes du Chambon/Lignon, 40 minutes  d’Yssingeaux, 45 minutes du Puy-en-Velay.

    Tel 04 75 29 11 94 – 06 67 83 55 99 www.retrouvade.com

  • La Retrouvade - Cannelloni hivernaux à la table d'hôtesC'est de saison!

    ...avec les premiers flocons et les frimas d'un hiver qui pointe le bout de ses glaçons, la Retrouvade a saisi l'instant pour servir à sa table d'hôtes des cannellon-hivernaux...

    Petite farce de courge et de brousse agrémentée d'herbes de la fin d'été, afin d'amortir tout de même la chute brutale des températures...

  • Peches roties serpolet

     

    Goûtez l'Ardèche!...

    Une Ardèche faite de spécialités revisitées où les plantes tiennent une place majeure...

    De l'apéritif au dessert, de nouvelles saveurs à découvrir, pour étonner et se régaler!
    Ce soir à notre table d'hôtes nous proposerons une tarte aux orties et des pêches rôties au serpolet! 
    Pour le reste, il faudra p
    ousser la porte...!

     

  • La Retrouvade aime les morilles

    EnArdèche, le début d'année a été clairement marqué par une météo plus favorable aux grenouilles qu'au tourisme...
    Toutefois, l'humidité ambiante n'est pas sans apporter quelques compensations que l'on trouve de temps en temps à latable d'hôtes de laRetrouvade
    Une raison supplémentaire de faire le détour par lemont Mézenc et lamontagne ardéchoise!

  • Cramaillotte

     

     En attendant de grignoter les pissenlits par la racine, car au fond rien ne presse, les ligules dorées de cette jolie petite fleur feront bien l’affaire…La cramaillote, qui est le nom de cette préparation naviguant entre la gelée et le miel de pissenlits, nous offre les subtiles saveurs d’une plante printanière.

    Petit déjeuner, brunch, goûter, compagne idéale des tartines grillées et plus inattendue d’un fromage de chèvre frais ou sec, la cramaillote se conjugue vraiment à toutes les grignoteries…

  • Dessert volcaniqueUne tarte aux citrons..."volcanique"

    A la Retrouvade, "géo-gîte" du Géopark des Monts d’Ardèche, on tend à "volcaniser" un peu les desserts maison.

    Ici magma de citron sur un cratère d’épeautre et de lentilles...

    Cela nous change un peu des sucs en phonolite et ça passe tellement mieux sous la dent!  

     

  • La Retrouvade Gentiane en cuisineAppelée aussi « Lève toi et marche », la Gentiane a longtemps bénéficié d’une réputation aussi solide qu’un pèlerinage à Lourdes.

    Il faut dire que la plante est utilisée depuis l’antiquité pour ses vertus apéritives, digestives et toniques, et ce avec un certain succès.

    A la Retrouvade, grande amie de la vertu et des plantes… ou plutôt amie des plantes de grande vertu, la Gentiane a une place toute particulière…

    Ainsi à notre table d’hôtes, elle accompagne souvent nos hôtes au cours leur séjour. Ici un l’apéritif  de bienvenue, là une gelée des délices pour gouteux petits déjeuners, là encore pour accompagner une viande, dans un pétillant sucré salé.

    Une présence toujours très appréciée, dont nous tenons ici à la remercier! 

  • Au pied du mont Mézenc, Taboule chou fleurnotre taboulé de chou-fleur flirte avec les étoiles…

    En attendant les Perséides du mois d’Aout, quelques étoiles chiogga & détroit sont venues illuminer un Qrieux taboulé de chou-fleur…

    ...en prime on peut aussi faire un vœux, des fois que… 

  • ...

    Enneige de pissenlit

       Des pissenlits, on connaissait ses racines, que la sagesse nous invite à ne pas picorer trop tôt...

       ...ses gelées de fleurs aussi, pour les becs sucrés, délicats zet printaniers...

       Et donc après sa gelée, la Retrouvade vous invite désormais à découvrir son "enneigé" de                 pissenlits...

       Fruit d'un dérèglement climatique qui ébouriffe bourgeons et promeneurs printaniers, l'enneigé se       veut un précurseur du Printemps qui tarde bien souvent à se confirmer de ce côté-ci de la                   montagne...     

        Il sera le beaume de nos palais, le cordial de nos dernières froidures, égayant pains de                      campagne et croûtes Ardéchoises en attendant le retour des beaux jours, les vrais, qui ne                  sauraient tarder...

     

  •  

    La retrouvade pointes aspergesBlanche, violette ou verte, l’asperge est un délice de printemps à ne pas rater…
    Délicatement enrubannée dans une tunique croustillante, parsemée ça et là de graines de sésames, elle accompagne nos veloutés maison à l’arrivée des beaux jours…
    Et comme en plus on lui prête des vertus aphrodisiaques, il ne faut pas oublier de la consommer avec modération!…

  • La retrouvade vous le dit avec des fleurs

     

    ...on dit que les fleursont un langage, qui permet d'exprimer ses sentiments et de partager bien des émotions...

    Chaque fleur serait donc porteuse des messages pour quiconque se donne la peine de lire dans les pétales!

    A la Retrouvade, les assiettes deviennent bavardes, les fleurs du Mézenc et de la montagne Ardéchoise prennent la parole!

    Elles traduisent avant tout, notre envie de partager avec nos hôtes un bon moment autour de la grande table....et ce
     pour le plus grand plaisir des yeux et des papilles. 

  • Morisotto CollageLe Morisotto de la Retrouvade, c’est l’histoire printanière, d’une Morille du Mézenc qui avait en tête un petit grain…de riz.

    Les rizières n’étant point sur le chemin, elle prit rendez-vous dans le coin, un creux d’assiette ira très bien, avec quelques légumes du jardin.

    On mit aussi un peu de crème, pour faire glisser les présentations, et la rencontre fut une réussite sans aller jusqu’à l’ovation…

  • Gelee de pissenlits

     

    Arrivée des giboulées de Pissenlits à la Retrouvade, entre 2 gelées printanières,

    ...heu à moins que ce ne soit le contraire!

    Des milliers de fleurs pour illuminer les petits déjeuners de notre chambre d’hôtes et lancer un printemps très attendu...

Additional information